9782130625629FS

Dans le domaine politique comme dans la vie de tous les jours, la promesse est monnaie courante. La promesse, dans son acception générale, est une parole qui implique l’individu dans le futur, elle contraint celui qui la prononce à respecter un certain engagement envers lui-même ou autrui.

L'ouvrage d'Alain Boyer Chose promise - Etude sur la promesse, à partir de Hobbes et de quelques autres rappelle que plus qu’un simple outil de discours et de rhétorique, la promesse est en réalité le fondement de la société en tant qu’organisation politique. C’est du moins la thèse développée par Thomas Hobbes auteur du Léviathan que s’approprie l’auteur afin de la confronter aux différentes pensées philosophiques de Cicéron à Nietzsche. Car la promesse, de l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui, a soulevé de nombreuses interrogations : Comment l’homme en est-il venu à promettre ? Est-il dans son intérêt d’émettre des promesses et a fortiori de les tenir ? A l’aide de la figure de l’Insensé hobbesien, l’auteur montre que la vie sans promesse est intenable, que sans elle la coopération entre hommes est impossible et qu’elle est la condition sine qua non pour sortir de la logique de la guerre de tous contre tous.

Bien que contraignante pour l’individu, la promesse est un pari nécessaire afin d’envisager la vie avec autrui.

Une vie en société qu’un individu ne peut rejoindre qu’en tant qu’être capable de tenir ses promesses au risque d’en être exclu, de devenir un paria n’ayant pour autre perspective qu’une mort solitaire. Pourtant certaines promesses ne seraient faites que pour être rompues, c’est le cas de celles émises sous la menace ou la contrainte. A ce propos, comme le montre A.Boyer, Montaigne, Rousseau ou encore Pufendorf ont leur mot à dire et le consensus entre auteurs autour de la promesse est rarement de mise. Globalement cet ouvrage réinterroge intelligemment un concept en crise. En effet, plus la société est grande, moins un individu a de chance de se faire remarquer en tant que parjure.

L’ère de la mondialisation serait-elle celle du mensonge globalisé ?

CHOSE PROMISE
Etude sur la promesse, à partir de Hobbes et de quelques autres
Alain Boyer
Léviathan/Puf, 2014,
460p., 32€.

F.L